SITE DE LA PRÉFECTURE DU PAS-DE-CALAIS :

  • Consultez le dossier

  • Découvrez l'avis des communes opposées au projet

Analyse du projet

Introduction

L'incohérence du projet dans le cadre du schéma régional éolien

Avis de la MRAe : Le projet éolien occupe un espace de respiration encore préservé, au plus près de zones naturelles...

Impacts sur les paysages, le cadre de vie et le patrimoine

Les photomontages réalisés par le bureau d’étude Biotope sont très incomplets, ou choisissent des points de vue qui permettent de minimiser l’impact du parc éolien...

Impacts écologiques

Les niveaux de sensibilité pour la faune sont manifestement sous-estimés...

Etude acoustique

L'étude est incomplète et non conforme aux normes règlementaires...

Risques géologiques et hydrogéologiques

Risques d'inondations, sapes de guerre non-localisées, retrait et gonflement des argiles, risques de fuites d'huile...

Absence de consultation et désinformation de la population

La campagne organisée par ENGIE Green auprès de la population est caractérisée par une absence de consultation en amont et une désinformation en aval…

Une opposition majoritaire de la population

Non seulement dans les trois communes concernées (Dury, Etaing et Récourt) où 82,44% des habitants sont contre le projet, mais aussi dans les communes limitrophes et parfois au-delà.…

Conclusion

Des arguments objectifs à l'encontre de l'éolien industriel

La dévaluation immobilière

Baisse importante de la valeur des biens immobiliers (différentes décisions judiciaires évoquent une dépréciation souvent estimée à 20%...

Sons et infrasons, courants électriques et électro-magnétiques : les impacts sur la santé 

Des problèmes de santé attribuables aux émissions sonores et infrasonores ont été rapportés chez de nombreux riverains des centrales éoliennes...

Démantèlement et recyclage : la grande incertitude

En cas de défaut du dernier exploitant d’un parc éolien, le propriétaire ou la commune seront responsables du démantèlement, et la garantie est dérisoire par rapport au coût réel...

La pollution visuelle nocturne

Il est aujourd’hui avéré que la pollution lumineuse nocturne a des conséquences néfastes sur la santé humaine et sur les espèces animales, oiseaux et chauve-souris en particulier....

INFORMATION À LA POPULATION

Le projet de Parc éolien sur les communes d’Etaing, Dury et Récourt

 

Où en est le projet ?

 

Un projet sur l’implantation de 6 éoliennes de 150 mètres de hauteur (2 éoliennes pour chaque commune) a été initié il y a plusieurs années par ENGIE GREEN. Le dossier se trouve actuellement en phase d’instruction par les services de la DREAL (Direction Régionale Environnement Aménagement Logement).

La Mission Régionale d’Autorité Environnementale (MRAE) de la région Hauts-de-France a rendu son avis consultatif le 14 août 2020 dans un rapport détaillé qui souligne les impacts négatifs pour l’environnement et le cadre de vie :

  • Impacts paysagers importants sur le cadre de vie et les communes environnantes ainsi que sur les monuments historiques, notamment le menhir « la Pierre du diable » situé sur la commune de Lécluse.

  • Le projet éolien est en contradiction avec l’accord Eurobats et compromet les axes de déplacement locaux pour les oiseaux et les chauves-souris.

  • Le projet éolien occupe un espace de respiration encore préservé, au plus près de zones naturelles.

La MRAE relève de nombreuses irrégularités dans le dossier, notamment que les niveaux de sensibilité et d’impact du parc éolien sont sous-évalués sur les villages, les monuments historiques et la faune, et conseille de « rechercher une solution alternative à la zone d’implantation retenue (autre localisation) ».

Dans sa réponse du 18 décembre 2020 à l’avis de la MRAE, en résumé le bureau d’études mandaté par ENGIE GREEN se contente d’affirmer que la meilleure solution a été retenue et que les mesures déjà proposées sont suffisantes…

L’enquête publique s'est déroulée du 19 avril au 18 mai 2021. Monsieur le Commissaire-enquêteur rendra son avis le 19 juin 2021. 

Le Préfet prendra ensuite une décision en fonction des différents avis consultatifs (MRAE, CDNPS, délibérations des conseils municipaux, avis de la population durant l’enquête publique), et en tenant compte des oppositions locales éventuelles.

 

Pourquoi nous sommes opposés à l’implantation de ce Parc éolien en vallée de Sensée ?

 

  • Nous sommes évidemment conscients de l’urgence climatique, de la nécessité de recourir aux énergies renouvelables, et des impacts négatifs de l’énergie nucléaire sur l’environnement (démantèlement des centrales, gestion des déchets radioactifs), mais nous sommes convaincus que l’éolien industriel est l'une des plus mauvaise solutions en termes d’efficacité environnementale, technique et économique, en raison des impacts possibles sur l’environnement et la santé,  des préjudices financiers subis par les riverains, de l’héritage incertain laissé aux générations futures (coût du démantèlement), et des aides publiques considérables pour un gain écologique de plus en plus contesté (Voir au verso les arguments des opposants à l’éolien terrestre industriel).

  • Nous refusons que notre région soit une fois de plus sacrifiée au nom de l’intérêt national, aux frais des contribuables et pour le plus grand profit de quelques promoteurs (la région Hauts-de-France est la 1ère de France avec plus du quart de la production éolienne nationale, et le Pas-de-Calais le 3ème département).

  • Nous refusons que nos paysages soient dénaturés, que notre environnement et notre cadre de vie soient affectés par des impacts volontairement sous-estimés par ENGIE mais clairement mis en évidence par la MRAE.

  • Nous refusons l’installation de ces éoliennes au cœur d’un environnement naturel et pittoresque encore préservé, à 500 m de la vallée de la Sensée, en vue directe des villages alentours, des cimetières militaires, du menhir « La pierre du diable » de Lécluse et du cromlech « Les sept bonnettes » de Sailly-en-Ostrevent.


Comment recevoir des informations et rejoindre notre collectif ?

 

Si vous souhaitez recevoir des informations, nous aider ou simplement nous soutenir en faisant partie du collectif, merci de nous contacter par mail à l’adresse suivante : aspectvaldesensee@gmail.com

LES ÉOLIENNES DANS NOS VILLAGES, EST-CE UNE BONNE IDÉE ?

 

LES ARGUMENTS DES PROMOTEURS DE L’ÉOLIEN TERRESTRE INDUSTRIEL

 

Une énergie renouvelable :

  • L’énergie éolienne est l’une des sources de production d’électricité permettant de parvenir à la réalisation des objectifs que s’est fixée l’Union Européenne pour 2020 : 20% d’énergies renouvelables dans la consommation globale d’énergie.

  • Elle garantit une sécurité d’approvisionnement face à la variabilité des prix du baril de pétrole.

 

Une énergie qui respecte l’environnement :

  • En luttant contre le changement climatique, elle participe à long terme au maintien de la biodiversité.

  • Elle produit de l’électricité sans dégrader la qualité de l’air, sans polluer les eaux ni les sols.

  • Elle ne nécessite aucun carburant, ne crée pas de gaz à effet de serre, ne produit pas de déchets toxiques ou radioactifs.

 

Un apport financier important pour les propriétaires fonciers et les communes :

  • Lorsqu’un parc éolien est installé sur des terres agricoles, l’occupation au sol est très faible, et les propriétaires fonciers reçoivent un loyer conséquent.

  • Grâce à la taxe professionnelle, les parcs éoliens participent au développement local des communes.

 

LES ARGUMENTS DES OPPOSANTS À L’ÉOLIEN TERRESTRE INDUSTRIEL

 

Les impacts sur l’environnement et la santé :

  • Dénaturation des paysages, pollution visuelle et sonore, de jour comme de nuit (effet stroboscopique le jour, clignotements lumineux la nuit toutes les 3 secondes).

  • Impacts sur la faune animale (espèces sauvages ou troupeaux d’élevage).

  • Impacts sur la santé de certains riverains : nuisances visuelles et sonores (acouphènes, vertiges, migraines, troubles du sommeil, …), effets psychosomatiques (Cf. rapport de l’académie de médecine du 3 mai 2017).

  • Risque de pollution des sols et des nappes phréatiques (fuites d’huile, impact des socles en béton ferraillé).

  • Stérilisation des terres agricoles par le rayonnement dans le sol, la modification de l’écosystème souterrain, et l’effet de ventilation qui assèche la terre et introduit de nouvelles érosions.

  • Artificialisation irrémédiable des sols par les socles en béton ferraillé de plusieurs milliers de tonnes qui seront arrasés à un mètre et non pas excavés après démantèlement (l’excavation totale est soumise à dérogations…).

  • Recyclage très coûteux des pales d’éoliennes en polymères et fibres, incitant les promoteurs à les faire disparaître discrètement dans des sites d’enfouissement quitte à stériliser les sols (pas de filière de recyclage prévue avant 2040).

 

Les préjudices financiers et l’héritage laissé aux générations futures :

  • Baisse importante de la valeur des biens immobiliers (différentes décisions judiciaires évoquent une dépréciation souvent estimée à 20% ou plus selon l’importance de l’impact).

  • Incroyable sous-estimation du coût du démantèlement, avec un surcoût qui pourrait rester entièrement à charge des propriétaires des terrains ou des communes en cas de défaut des promoteurs (provision de 60.000 euros pour le démantèlement d’une éolienne de 3 MW, coût réel estimé par des experts au moins 10 fois supérieur !).

 

Des aides publiques considérables pour un gain écologique de plus en plus contesté :

  • Le caractère intermittent, aléatoire et imprévisible de la production d’électricité d’origine éolienne oblige à recourir à des énergies thermiques de substitution qui augmentent les rejets de gaz carbonique (CO2).

  • 80 % de la production d’électricité française provenant du nucléaire, qui émet très peu de CO2, notre pays émet dix fois moins de CO2 que la moyenne des pays européens.

  • En France, l'opérateur historique EDF est tenu d’acheter l'électricité produite par les éoliennes à un montant supérieur au prix du marché. Le surcoût de cette aide aux investisseurs éoliens est répercuté dans la contribution au service public de l'électricité (CSPE).

  • Le rapport de la Cour des Comptes du 18 avril 2018 dénonce le coût exorbitant de l’éolien et du solaire eu égard leur faible rendement.

Hors nucléaire, d’autres sources d’énergie verte sont pourtant plus efficaces d’un point de vue environnemental, technique et économique pour produire de l’électricité (photovoltaïque sur toitures, hydraulique, éolien offshore flottant), ou de la chaleur (biogaz, déchets, géothermie). Ces sources d’énergie pourraient être développées à condition de ne pas concentrer toutes les aides publiques sur la seule industrie éolienne terrestre ou offshore posé au sol, pour le plus grand profit de quelques promoteurs.

La région Hauts-de-France est la 1ère de France avec plus du quart de la production éolienne nationale, et le Pas-de-Calais le 3ème département. A l’issue de la réunion qui s’est tenue le 18 février 2020 au Ministère de la transition écologique et solidaire dans le but d’étudier les modalités d’un développement plus harmonieux et d'une répartition plus homogène de l’éolien, il a été demandé aux préfets de veiller tout particulièrement à la qualité de l'intégration paysagère des projets qui leur seront soumis pour autorisation, à la protection du patrimoine et à la prise en compte d’une éventuelle situation de saturation locale.